Sous les ors du palais impérial

Le grand quartier général à Compiègne

Avec la libération de l’Oise, le grand quartier général du général Nivelle installé à Beauvais se trouva très éloigné de la nouvelle zone de combat. Fin mars 1917, Nivelle fit part de son intention de s’installer dans le palais de Compiègne jusque-là occupé par l’hôpital militaire temporaire n°15. Dès le 6 avril, un conseil de guerre se tint en gare de Compiègne dans le wagon-salon du président de la République en vue de préparer une offensive de printemps. L’échec de l’offensive du Chemin des Dames jeta le discrédit sur le général Nivelle et conduisit le pays dans une profonde crise morale. Le général Pétain fut alors désigné commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est le 14 mai 1917. Confirmant les choix d’implantation du grand quartier général à Compiègne par son prédécesseur, Pétain arriva dans la ville le 16 mai. Le généralissime prit ses appartements dans la chambre partiellement démeublée dite de Marie-Antoinette ou du roi de Rome. C’est de là qu’il bâtit sa stratégie fondée sur la défensive, améliora l’ordinaire du soldat et décida de mesures de répression contre les mutins. Compiègne fut le siège du grand quartier général jusqu’à l’offensive allemande du printemps 1918.